Interrogations et espoirs sur l’usage de la peine de mort en Chine

Alors qu’au début du XXe siècle, la peine de mort n’était qu’une question d’État, c’est-à-dire que l’État décidait seul de permettre et pratiquer ou non la peine de mort sur son territoire, et qu’il était admis que les mesures pénales étaient des expressions essentielles de la souveraineté de l’État ; depuis la fin de la seconde guerre mondiale, l’État a perdu son avantage.